lundi 5 janvier 2015

En s'endormant


Une conférence m' a rappelée aujourd'hui combien l'exercice de revenir sur ses trois moments agréables chaque jour était bénéfique.
Il était précisé qu'il fallait s'y consacrer au moment de s'endormir, en revivant physiquement ces moment, en invitant les souvenirs dans notre corps.

Alors ce soir je fermerai les yeux en pensant à :

- La marche matinale
Sur le chemin de l'école, nous avons bravé un froid de dingue, éblouies de soleil et de givre. Les filles étaient émerveillées par le spectacle du soleil si fort et du fait de ressentir en même temps un froid si intense... et regardaient les oiseaux pas troupeau voler dans la même direction (selon elles, ils allaient chez Mamie).

- Mon mémoire
Il n'avance pas aussi vite que voulu car je n'arrive pas à choisir exactement quel thème je souhaite traiter. Mais aujourd'hui, en lisant sur le(s) sujet(s), j'ai eu une évidence qui bizarrement ne s'était pas imposée jusque là. Il y aura dans ce mémoire une belle place pour la psychologie positive. Elle rejoint complètement ce qui nous est enseigné selon beaucoup d'approches. Cette décision me motive et je me sens plus légère!

- Le retour au bercail
Passer la porte congelée et entendre les filles dans leur bain. Embrasser mon homme tout sourire. Se raconter nos journées. ¨Préparer une gamelle de coquillettes, jouer un peu avec les enfants... Retrouver la routine rassurante et reposante après ces vacances sur-festives... Et me dire que ce soir je me couche tôt!



dimanche 4 janvier 2015

3 moments

Les 3 moments d'hier... comme une journée parfaite, juste équilibre entre tous les trucs à faire (les courses, la course, le brasier pour l'association de l'école...) et des temps de repos réussis (mini sieste, dîner à deux, cuisine....)

- RUN, RUN, RUN
J'ai super bien couru! Pour la première fois sans musique...est-ce cela?

- Pédagogie positive
J'ai relu mes ouvrages de base... et les journées sont différentes! Je réfléchi avant de réagir aux comportements des filles que je juge difficiles, je m'efforce de trouver des réponses différentes à leur donner. Et ça marche! Epuisant au début, mais la fin de journée sans crier ou sans les crises de la petite (en pleine opposition ) sont délicieuses.

- Bouquin
Pendant ces vacances, j'ai lâché ma bibliographie obligatoire de la fac pour un roman (Réparer les vivants, histoire de me marrer un peu...). So good!

Et vous, quels ont été les  meilleurs moments de votre journée?

vendredi 2 janvier 2015

Ma résolution


Cette année a débuté comme beaucoup d'autres sous la fatigue d'un lendemain de grosse fiesta, dans lesquelles évidemment je dépasse les limites (aisément, largement....).
Mais pour la première fois, après le départ des invités le lendemain, je ne me suis pas vautrée sur le canapé, ressasant idées noires post-soirée, celles qui se pointent illico lorsque nous sommes manipulés par la fatigue et par la descente d'alcool...
Non, hier j'ai médité.... pour la première fois sur une médiation longue.
Puis j'ai décidé de sortir marcher pendant que la maison dormait...
J'ai aligné mes pas pour moi, pour me faire neuve, pour contempler. J'ai aimé le froid, le calme du village et de la rivière.
J'ai aimé prendre la lumière, après des semaines  où, entre le travail, la gastro et les réunions de famille, je n'ai vu que la nuit.

Et j'ai pensé à cette année écoulée. La symbolique est là, une page se tourne, et pour la première fois je prend ce 1er janvier comme une opportunité de bilan, de projet, de changement.

2014 fut une année qui m'a fait énormémement grandir.
C'était une année difficile, nous avons perdu quelqu'un de très très cher. Et nous nous inquiétons toujours aussi...
C'était l'année sans répit. C'était l'année où il fallait être forte, développer des trésors de créativité et d'aplomb pour porter la famille, les petites qui sont toutes jeunes, et pour travailler, toujours plus et avec une pression croissante.

Mais toutes ces difficultés m'ont permis de chercher du soutien, et de me tourner vers moi.
Méditer, accepter le bon et le moins bon, et repérer le beau.
2014 fut le point de départ de mon développement personnel.

C'est pour cela qu'en 2015, alors que je dressais dans ma tête la (longue) liste des changements que j'aimerai opérer ( méditer chaque matin, ne plus crier avec les filles, leur offrir un quotidien digne de toutes les préconisations type Montessori, cuisiner sain, ne pas boire plus d'un verre de vin lors d'une soirée, courir, danser, me coucher tôt, faire mes paperasses dans les temps, être plus à l'écoute, travailler mes cours une heure par jour, décrocher mon diplôme...), j'ai trouvé.

En 2015, je veux m'accepter, et aussi m'aimer.
Je veux avoir confiance en moi, et être moins exigeante.

Alors je vais lire, je vais travailler, je vais voir ma psy, et surtout, je m'accorderai le droit à l'erreur.

Et je vous souhaite de savoir reconnaître vos bons moments, même dans les moments routiniers ou tendus, la santé pour vous et pour vos proches.
Très belle année...

jeudi 11 décembre 2014

Winter is coming, and I love it



Et puis la pluie qui fouette, gelée, me glace, mes doigts ne bougent plus, je ne vois rien sous ma capuche, crains pour les filles qui foncent vers la voiture se mettre à l'abri.
Je n'entends pas les voitures pour les guider, ni ma Grande qui me raconte sa matinée.
Winter is coming. Je maudis ce vent qui nous empêche de nous retrouver sereinement après une matinée d'école et de travail.

Et puis nous voilà, dans notre maison douce, au chaud pour plusieurs heures... Et là l'hiver prend tout son sens, et là j'ai envie d'écrire et savourer ces instants de décembre, à la lumières des guirlandes du sapin...

- J'enfile mes chaussons.
 Même si la chaleur vient du sol chez nous, marcher sur des coussins est un bonheur d'hiver.

- Je sieste sans complexe.
 Par temps doux et ensoleillé, pointe souvent en moi la culpabilité de ne pas bouffer chaque rayon en m'activant dehors, et ainsi faire le plein de vitamine D. Je suis marmotte, je surkiffe la maison calme et mes lectures de l'après-midi.Plonger dans un sommeil qui me permettra de survivre aux soirées agitées...

- Chocolat chaud
A défaut de cheminée, on a allumé toutes les bougies de la maison. Toutes les trois autour de la table de la cuisine, on a trempé et fait dégouliné nos tartines dans de jolies tasses de chocolat chaud. On a pris le temps. On a fait bibliothèque buissionnière.

Et en photo floue, c'est le bel hiver...


vendredi 31 octobre 2014

Run, Run, Run


Cette année est résolument tournée vers la sur-activité.

J'aime courir entre les différentes activités. Etre avec les filles puis danser. Etudier puis cuisiner. Voir des amies puis travailler...
Et se rendre chez le médecin, se lever la nuit pour calmer les filles qui toussent, enchaîner les coups de fil, annuler-reporter, remplir encore et encore l'agenda...

La vie est riche, et j'accueille les imprévus avec bienveillance, mesurant toute leur relativité, même quand l'esprit s'affole (même si cela semble grave). Je m'astreints dès que je peux à observer mes états d'âme pour essayer de ne pas plonger tête baissée dans leur discours biaisé.

Et le temps passe et balaie...
Et je dois dire que j'espère tout de même qu'il m'offrira rapidement une soirée canapé / Yogi Tea / Plaid / Série suivie de 8 heures de sommeil (minimum!).

Et puisque c'est l'objectif de ce blog (bien que j'aime m'en éloigner, parce qu'ici je fais ce que je veux, d'abord), 3 moments dans les dernières 24 heures:

  • Déjeuner avec une amie pas vue depuis trop longtemps...
  • Ecouter très très fort le CD des Shaka Ponk dans la voiture en repensant au concert de samedi
  • La douceur des filles (il faut bien le reconnaître, quand on les voir très peu, on n' a pas le temps de s'embrouiller).
Très bon week-end!


mardi 21 octobre 2014

Sublime quotidien...



La psychologie positive, ça marche du feu de Dieu! Les quelques mois de pratique aident mon esprit à observer le beau et le bon, et choisir trois moments par jour devient rude! Sur ces dernières 24 heures, je serai capable d'en écrire des tonnes.

Mais puisqu'il faut faire un choix...

- Canailles
Mon lundi fût bougon, je suis rentrée avec un agacement terrible. Celui dont on ne connaît pas la source. Celui qui fait que toutes les merdouilles nous sautent au visage: le bazar de la cabane des filles (dont se fiche depuis deux ans), le mari qui mâche son chewing-gum trop fort, les mauvaises herbes qu'on menace de passer au round up malgré une éthique bio...
Et là, mon homme oui le mien m'annonce que ce soir, pour nous 2, c'est restau. Oui pour nous deux, un lundi soir, baby-sitter et tout, et ce sans prévoir quoi que ce soit.
Evidemment ce fut bon,excès à gogo, vraie discussion et tout le tralala. Merci!

- Bonne nuit ma Grande
Demain elle fête ses 5 ans. J'ai aimé en la bordant lui raconter la nuit d'il y a cinq ans. Celle où je regardais "Silence ça pousse" en attendant que... Je lui ai dit tout l'amour ressenti quand il l'ont posée sur moi et la fierté que j'ai d'avoir aujourd'hui une petite fille aussi gentille. Je savoure cette période où son âge déborde d'affection. Et demain, fiesta avec les copains!

- A toute vitesse
Aujourd'hui, j'ai mangé en 10 minutes. A midi et ce soir (et croyez moi ce n'est pas du tout une habitude). J'ai décidé de ne pas vivre le planning serré comme un ennemi à subir en me concentrant sur tout ce qu'il m'apportait. Et quand à 19 heures je suis passé en 3 minutes à la maison récupérer ma tenue de danse, quand j'avalais mon sandwich dans la voiture, je pensais à la richesse de la journée. J'adore le mouvement, la route, voir des gens différents. Aujourd'hui, j'ai été servie!

(Et en photo mon nouvel ami, l'agenda Frankie 2015. Il est aussi bien que ce que je l'imaginais, voire mieux! Je le feuillète une dernière fois puis je le planque jusqu'à Noël! Mon premier achat de Noël est pour moi, hum, égoïsme is good!)

Belle semaine!